15 Radios se réunissent pour vous !

DERNIERES ACTUS

5 Minutes A la une RMJ

Le plan de vaccination de l’Hôpital Intercommunal du Haut-Limousin – Chronique du lundi 18 janvier 2021

Le nord de la  Haute-Vienne a déjà commencé les vaccinations, notamment au sein de l’Hôpital intercommunale du Haut Limousin. L’hôpital mise sur ces 3 antennes pour offrir à la population un véritable service de proximité dans son plan de vaccination. Une chronique réalisée par Thomas Meslin d’RMJ.  

Journal régional du 11/01/2021 – Édition du soir

Le Circuit des Déchets : La taxe incitative – Evolis 23

5 Minutes

Nuit de la lecture à l’écoute de la radio – Chronique du vendredi 22 janvier 2021

Comme vous restez chez vous, c’est une bonne occasion de vous plonger dans la lecture et de l’entendre par exemple, sur Kaolin Fm (radio de notre groupement), ce samedi 23 janvier 2021, pour les 5èmes Nuits de la Lecture. Elles sont l’occasion pour la radio locale de conforter les liens avec les acteurs du livre […]

Produire local en Nouvelle-Aquitaine – Chronique du jeudi 21 janvier 2021

Le permis, point par point – Chronique du mercredi 20 janvier 2021

5 Minutes Social Solidarité

Le prochain Centre départemental de l’Enfance en Haute-Vienne : un village dans la ville, à Limoges

Un village dans la ville, un havre de paix pour les enfants en difficultés familiales. Le chantier du Nouveau Centre Départemental de l’Enfance et de la Famille de la Haute Vienne avance à grand pas. Il accueillera, dans le quartier chinchauvaud, une quarantaine de jeunes en difficultés d’ici la fin de l’année 2021. Le Centre se […]

5 Minutes BRAM FM Sport

Tour de France – La Corrèze est prête !

Gilbert Rouhaud, conseiller départemental délégué au sport en Corrèze  fait une présentation détaillée du passage des coureurs en Corrèze et l’impact de l’événement dans le département ; il est au micro de Tom Hannane pour Bram FM

 

 

 

Le Billet Du Mur

Arroseur arrosé

C’est à une cascade de rappels au respect des libertés fondamentales, en particulier d’informer librement, que le pouvoir macronien se trouve aujourd’hui confronté avec sa proposition de Loi « relative à la sécurité globale ».

Sur le fond, nous voilà relégués au rang des dictatures et autres régimes autoritaires en mal de légitimité(s) que nous nous plaisons habituellement à dénoncer : entre entraves pour la presse et les citoyens à documenter les errements musclés du maintien de l’ordre et renforcement supplémentaire des moyens de surveillance des citoyens, il ne manque plus qu’une future loi sur le contrôle numérique des citoyens pour n’avoir plus rien à envier à la Chine de Xi.

Se retrouver ainsi dans la position de « L’arroseur arrosé » serait risible si elle n’était pas bien davantage inquiétante.

Qui plus est, sur la forme, ce n’est guère mieux. En effet,  pour contourner un Conseil d’Etat qui aurait donné un avis sans doute critique sur un « projet de Loi » porté par le gouvernement, celui-ci a visiblement utilisé sa majorité pour qu’elle initie une « proposition de Loi » parlementaire, laquelle n’est pas soumise aux mêmes contraintes de contrôle de légalité a priori.

La discussion en première lecture à l’Assemblée nationale aura été très révélatrice de ce « petit arrangement entre amis », entre le pouvoir et une majorité aux ordres, répétant en boucle les « éléments de langage » fabriqués par le premier. Rarement, on avait vu autant de perroquets assemblés à l’Assemblée.

Il ne nous reste plus aujourd’hui qu’à attendre – et espérer – que le Conseil constitutionnel censure un texte liberticide dans son esprit comme dans sa lettre, sans surtout rien apporter aux textes déjà existants pour « protéger les policiers et leurs familles ».

La louable justification cache en réalité un objectif plus essentiel pour le pouvoir : disposer d’un arsenal encore étendu pour mettre au pas ceux qui pourraient être tenter de s’opposer à lui.

Car comment comprendre autrement la réaction du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU la semaine dernière, évoquant « les atteintes importantes aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales » du texte et les menaces qu’il fait peser sur « le droit à la vie privée », « la liberté de réunion pacifique », « la liberté d’expression », et « le droit des journalistes », ceux-ci s’étant d’emblée mobilisés pour faire reculer la Macronie.

Qu’il nous soit permis de leur suggérer une stratégie pour faire plier l’adversaire : que la presse (en particulier locale) oublie un temps de relayer les propos des parlementaires (LREM ou autres) soutenant un texte au final aussi contestable.

Il n’y a pas raison de faciliter le travail de gens qui nous empêcherait de faire le nôtre…

L’enquiquineur Merlin

 

Nos radios couvrent l’ensemble de votre territoire.

LE GRAL est le Groupement des Radios Associatives Libres en Limousin et Périgord.

Il regroupe quinze radios et propose un journal régional quotidien, des chroniques hebdomadaires et des magazines mensuels.

TAGS