A la une Education Général

Covid 19 : les débuts difficiles de l’apprentissage à distance

Transports, développement économique ou encore gestion des lycées… la Région est à l’épreuve du virus dans tous ses domaines de compétences. Comme d’autres collectivités, elle tente de s’adapter pour assurer une continuité de service public tout en répondant aux impératifs de la crise sanitaire. Poursuivre les cours malgré le confinement des élèves fait partie des défis à relever. Et il va falloir être patient.

Devoirs à la maison 

Avec les milliers de lycéens et d’apprentis sommés de rester à la maison, la Région entend “assurer la continuité de l’enseignement et de l’apprentissage à distance”. En complément des ressources du Centre national d’enseignement à distance (CNED), chaque région propose une plateforme pour faciliter les échanges en ligne entre élèves et enseignants. En Nouvelle-Aquitaine, c’est le “Lycée connecté” qui propose diverses ressources pédagogiques à destination des jeunes et de leurs familles. 

Dans un second temps, le service gratuit d’aide aux devoirs créé en 2015 a été renforcé, avec une plus grande amplitude horaire (14 h – 20 h au lieu de 18 h – 21 h). Accessible au 05 57 57 50 00, la plateforme est animée par des étudiants en Master se destinant à devenir enseignants.

Grâce à ce dispositif, la Région se dit “en mesure de répondre aux besoins des élèves en français, mathématiques, physique et en langues (anglais, espagnol)”. Mais ces derniers jours, les étudiants que nous avons contactés disent crouler sous les appels et espèrent rapidement du renfort…

Embouteillage numérique

S’il y a moins de bouchons sur les routes depuis le début de la semaine, ce n’est pas vraiment le cas sur les lignes téléphoniques… Un peu partout les standards explosent, et quand ce n’est pas le téléphone qui sonne, ce sont les services numériques qui saturent.

La plateforme “Lycée connecté” n’échappe pas à la règle si bien que l’accès des parents a été momentanément suspendu. Il s’agit de “privilégier les usages pédagogiques des élèves et un meilleur suivi par les enseignants”. Pour fluidifier davantage le trafic, il est conseillé d’utiliser des fichiers de petite taille et d’étaler ses temps de connexion. Les services numériques fonctionnent 24 heures sur 24, privilégier les heures creuses est donc recommandé. 

En accord avec les académies de Bordeaux, Poitiers, Limoges et l’enseignement agricole, des périodes de connexion ont été suggérées :

– de 7h à 13h : pour les élèves de seconde ;
– de 13h à 20h :  pour les élèves de 1ère et terminale ;
– à partir de 20h  : accès libre.

En attendant que tout se mette en place,  le Conseil régional fait savoir qu’il met des ordinateurs portables à disposition des lycéens et apprentis qui n’en ont pas. Il appartient au “proviseur de chaque établissement de déterminer quels élèves ont besoin de ces ordinateurs, en fonction de la demande et de la situation de chacun”. Les ordinateurs sont opérationnels et disponibles dans les établissements concernés.

Johan Detour

Plus d’informations sur les dispositions régionales pour la jeunesse ici.

Contacts : 

 

Photo : La plateforme régionale “Lycée connecté” est surchargée. Il faut privilégier les heures creuses pour se connecter. Crédit : Johan Detour.

Laisser un commentaire