A la une Environnement Général Santé

ZNT / Zones tampon : Les pesticides au cœur des débats en Limousin et Périgord

Mardi 4 février 2020, le syndicat agricole “Coordination Rurale” de Haute-Vienne appelait à une mobilisation devant le siège de la DDT à Limoges. Le syndicat majoritaire dans le département est farouchement opposé à une décision du gouvernement applicable depuis le 1er janvier 2020.

Il s’agit de mesures de protection contre les pesticides qui prévoient notamment l’instauration de distances de sécurité à proximité de l’ensemble des lieux d’habitation et plus seulement à proximité de crèches ou établissements scolaires.

Pour résumer :

– “Zone de non traitement (ZNT)” : Il est totalement interdit d’utiliser des pesticides à proximité des cours d’eau.

 – “Zones tampon“, depuis le 1er janvier 2020,  aucun traitement dangereux n’est autorisé sur une bande de terrain à proximité d’une habitation, c’est à dire les CMR (Cancérigène, Mutagène ou toxique pour la reproduction) et les perturbateurs endocriniens. La zone est fixée à 5 mètres pour les cultures basses (comme les céréales) et à 10 mètres pour l’arboriculture et la viticulture. Cette interdiction ne concerne donc pas l’ensemble des produits phytosanitaires.

 

“La mise en place des Zones de Non Traitement (ZNT), pour la Coordination Rurale 87, c’est non et sans compromis !”

Emilie PONS, Présidente de la CR87

.

La défense du monde agricole dans son ensemble est la priorité de la Coordination Rurale. Les ZNT et les zones tampon renforceraient le sentiment d’Agribashing ressenti par les agriculteurs selon Emilie PONS, Présidente de la CR87 : 

Emilie PONS, présidente de la CR87 au micro d’Arthur Billat pour le GRAL

 

L’association “Alerte des Médecins sur les Pesticides”, créée en 2013 en Limousin, compte 150 adhérents. Depuis 2014 elle est pleinement développée au niveau nationale. 1800 praticiens ont signé l’appel lancé en mars 2013 dit « appel des médecins limousins pour une réduction de l’usage des pesticides ».  L’association se fixe pour objet général “la protection de la santé et de l’environnement face à l’utilisation des produits pesticides et biocides”.

“Evidemment que nous ne sommes pas contre les agriculteurs, on est contre un type d’agriculture et contre un type de développement qui est surtout aux bénéfices d’industriels de l’agro-chimie”.

Docteur Pierre-Michel PERINAUD, président de l’AMLP

 

La santé des riverains et des agriculteurs est au centre des préoccupations de l’Association “Alerte des Médecins sur les Pesticides”, écoutez son président, le Docteur Pierre-Michel PERINAUD, médecin à Limoges :

Dr Pierre-Michel PERINAUD, président de l’AMLP, au micro de Sébastien Péjou.

sebastien pejou
Journaliste - Coordinateur de Rédaction du GRAL

Laisser un commentaire