A la une Economie EMERGENCE LIMOGES Général Santé

Quels marchés restent ouverts en Limousin et Périgord ?

Lundi 23 mars, le Premier ministre a pris la décision de fermer les marchés, en précisant qu’«il sera permis aux préfets, sur avis des maires, de déroger à cette interdiction». État des lieux, actualisé mais non exhaustif, des marchés alimentaires qui restent ouverts en Limousin et Périgord.

«Nous savons que dans certaines petites communes, dans certains villages, le marché est souvent le meilleur moyen, et le seul parfois, pour que les personnes […] puissent avoir accès à des produits frais» a reconnu Édouard Philippe dans son allocution télévisée de lundi soir. C’est ainsi que de nombreuses dérogations ont été accordées dès le lendemain par les préfets.

En Corrèze

Les premières dérogations ont été délivrées dès mardi 24 mars, notamment pour les marchés se déroulant le mercredi.

  • À Brive, le marché couvert (Halle gaillarde) et trois autres de plein air (Guierle, Thiers et Tujac) sont maintenus.
  • Le marché de Tulle du mercredi reste également ouvert.

Pour ce vendredi 27 mars, la préfecture de la Corrèze autorise les marchés alimentaires de Brive (marché place Jacques-Cartier), Allassac, Clergoux, Juillac, Meyssac et Saint-Privat.

En Creuse

Plusieurs demandes de dérogation sont en cours en territoire creusois. La préfecture a d’ores et déjà délivré des autorisations pour la semaine en cours. Les demandes de dérogation devront être renouvelées chaque semaine. Les premières communes autorisées étaient :

  • Boussac : jeudi, de 8h à 13h ;
  • Chambon-sur-Voueize : mercredi, de 8h30 à 12h ;
  • Champagnat : mercredi, de 9h à 12h ;
  • Chénérailles : mardi, de 8h à 13h ;
  • Genouillac : mardi, de 8h à 13h ;
  • Châlelus-Malvaleix : vendredi, de 8h30 à 13h.

Une liste actualisée est accessible en ligne ici. Pour ces prochains jours, voici les dérogations accordées :

  • Samedi 28 mars : Guéret, de 7h30 à 13h / La Souterraine, de 8h à 13h.
  • Dimanche 29 mars : Jarnages, de 8h à 12h30.
  • Lundi 30 mars : Evaux-les-bains, de 8h à 13h / Gouzougnat, de 15h à 18h30.
  • Mardi 31 mars : Azerables, de 8h à 13h / Gouzon, de 7h30 à 12h

En Dordogne

Huit dérogations ont déjà été signées par le préfet de la Dordogne. D’autres demandes sont toujours en cours d’instruction.

Pour l’heure, sont autorisés les marchés dans les communes suivantes :

  • Bergerac : marché de l’église Notre-Dame mercredi matin et samedi matin, et halle du marché couvert de 7h30 à 13h toute la semaine ;
  • La Douze : dimanche matin ;
  • Hautefort : mercredi matin ;
  • Monpazier : jeudi matin ;
  • Périgueux : marché place de la Clautre et place du Coderc mercredi matin et samedi matin ;
  • Saint-Saud-Lacoussière : vendredi matin ;
  • La Tour-Blanche-et-Cercles : mercredi matin ;
  • La Coquille : jeudi matin.

Jeudi 26, la préfecture de la Dordogne a répondu favorablement à neuf nouvelles communes :

  • Cubjac-Auvézère-Val d’Ans : vendredi matin ;
  • Couze-et-Saint-Front : vendredi matin ;
  • Excideuil : jeudi matin ;
  • Eyraud-Crempse-Maurens : vendredi, de 16h à 19h ;
  • La Force : jeudi et samedi matin ;
  • Lalinde : jeudi matin ;
  • Mouleydier : jeudi matin ;
  • Saint-Pardoux-la-Rivière :  jeudi et dimanche matin ;
  • Sarliac-sur-l’Isle : jeudi , de 16h à 19 h.

Vendredi 27 mars, plusieurs autorisations sont arrivées dans les communes suivantes : Badefols-sur-Dordogne , Beaumontois-en-Périgord, Bourdeilles, Champcevinel, Château-l’Évêque, Cherveix-Cubas, Coulounieix-Chamiers, Couze-et-Saint-Front, Cubjac, Gardonne, La Bachellerie, La Coquille, La Roche-Chalais, La Tour Blanche, Le Bugue, Mareuil, Marsaneix (commune déléguée de la commune nouvelle de Sanilhac), Maurens, Mazeyrolles, Mialet, Milhac-de-Nontron, Monbazillac, Neuvic-sur-l’Isle, Plazac, Prigonrieux, Razac-sur-L’Isle, Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac, Saint-Cyprien, Saint-Front-de-Pradoux, Saint-Geniès, Saint-Laurent-des-Hommes, Saint-Méard-de-Gurçon, Saint-Pierre-de-Chignac, Sainte-Alvère, Sanilhac, Savignac-sur-l’Isle, Savignac-les-Eglises, Sorges, Thenon, Thiviers, Trélissac, Trémolat, Verteillac, Villamblard.

“Cette dérogation a été délivrée aux communes qui se sont engagées à mettre en place une organisation et des contrôles d’une nature à garantir le respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale. Les forces de Gendarmerie et de Police veilleront à la stricte mise en oeuvre des mesures ouvrant à cette dérogation” précise la préfecture de la Dordogne.

En Haute-Vienne

Alors que le très fréquenté marché de Panazol était fermé dimanche (par arrêté municipal), des autorisations ont été accordées à d’autres mairies. «Cette dérogation éventuelle pourra naturellement être retirée» précise le préfet de la Haute-Vienne dans une lettre adressée aux maires du département. Les marchés autorisés sont :

  • Cheissoux : mercredi matin ;
  • Coussac-Bonneval : jeudi matin, de 9h à 12h ;
  • Cussac : jeudi et samedi matin ;
  • Flavignac : mercredi matin ;
  • Limoges : halles centrales (du mardi au samedi, de 8h à 13h) ; halles Carnot (du mardi au samedi, de 8h à 13h) ; Vigenal (vendredi, de 16h à 19h) ; La Bastide (mardi et vendredi, de 8h à 13h) ;
  • Meilhac : jeudi, de 16h à 19h ;
  • Nantiat : mercredi et samedi, de 8h à 12h ;
  • Saint-Méard : un jeudi sur deux ;
  • Les-Salles-Lavauguyon : jeudi et vendredi

De nouvelles autorisations ont été délivrées jeudi 26 mars aux communes suivantes : 

  • Aixe-sur-Vienne : vendredi matin ;

  • Ambazac : vendredi matin ;
  • Bujaleuf : vendredi matin ;
  • Châlus : 2e jeudi du mois et vendredi pour
    les autres semaines ;
  • Champagnac-la-Rivière : mardi matin ;
  • Châteauponsac : samedi matin ;
  • Le Dorat : vendredi de 7h30 à 13h ;
  • Eymoutiers : samedi de 8h à 13h, 
    1er et 3e jeudi du mois de 8h à 13h ;
  • Isle : mercredi et samedi de 7h30 à 12h30 ;
  • Nexon : vendredi matin ;
  • Nouic : vendredi matin ;
  • Pierre-Bufière : vendredi matin ;
  • Saint-Junien : samedi de 9h30 à 12h (place), vendredi, samedi et dimanche de 7h à 13h (halles) ;
  • Saint-Just-le-Martel : lundi ;
  • Saint-Léonard-de-Noblat : samedi matin ;
  • Saint-Yrieix-la-Perche : samedi matin ;
  • Vayres : samedi matin.

En Haute-Vienne, la préfecture prévient que les étals devront se situer à deux mètres de distance les uns des autres. Un marquage au sol devra permettre aux clients de garder les distances de sécurité d’au moins un mètre entre chaque personne.

Bref, ici ou ailleurs, les «gestes barrières» doivent s’appliquer à chaque marché autorisé à fonctionner.

Photo d’illustration : L’approvisionnement sur les marchés, entre enjeu de santé publique et enjeu économique, pour les consommateurs comme pour les producteurs. Crédit : DR

Laisser un commentaire