A la une Economie EMERGENCE LIMOGES Général

Des plateformes en ligne pour faire son marché

Alors que de nombreux consommateurs avaient déjà pris le pli de faire leurs courses sur internet, d’autres franchissent le pas en ces temps de confinement. Privés de leur marché de quartier ou réticents même à l’idée d’aller faire leurs courses, certains n’hésitent pas à commander leurs produits frais en ligne.

Avec la crise sanitaire, les initiatives se multiplient pour mettre en relation consommateurs et producteurs. Mais, comme pour d’autres produits, des fraudes peuvent exister.

Attention aux arnaques

Sur une page dédiée, le gouvernement donne quelques conseils pour éviter les arnaques sur internet. D’autant plus que “la situation de crise mondiale générée par l’épidémie du Covid-19 suscite des craintes légitimes. Comme à chaque événement exceptionnel, il faut avoir conscience que les cybercriminels cherchent à tirer profit de la précipitation et de la baisse de vigilance des personnes directement ou indirectement concernées pour les abuser et qui va se retrouver amplifiée par l’accroissement de l’usage numérique lié aux mesures de confinement. Il est donc primordial de redoubler d’attention pour ne pas tomber dans leurs pièges”.

Lorsqu’on commande en ligne, il est donc impératif de vérifier la fiabilité et la réputation des sites que vous visitez, que ce soit pour vous informer ou réaliser un achat. Avant de renseigner ses informations personnelles ou bancaires, autant bien s’assurer du sérieux du site sur lequel vous comptez commander en consultant les avis et en recherchant sur votre moteur de recherche d’éventuelles malversations connues. “Au moindre doute, abstenez-vous !” préconise le gouvernement.

Comme pour les masques de protection ou le gel hydroalcoolique, les ventes frauduleuses de produits frais existent, c’est ainsi que la plus grande vigilance s’impose.

Des bonnes adresses

Pour favoriser le développement des circuits courts, les collectivités territoriales proposent depuis plusieurs années des plateformes de mise en relation entre producteurs et consommateurs. Elles apparaissent comme un moyen sécurisé de se fournir en produits locaux.

Les Chambres d’agriculture de Corrèze et de Haute-Vienne proposent par exemple un “Drive fermier” qui permet de se fournir en produits frais de proximité. Par un système classique de “panier”, le consommateur fait son choix entre plusieurs produits. La commande doit s’effectuer généralement avant le mercredi pour une réception le vendredi qui suit. Le consommateur règle sa commande sur le site et fixe l’heure à laquelle il viendra retirer ses achats, au point de retrait le plus proche de chez lui. 

Depuis le 25 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine invite les consommateurs à utiliser sa plateforme “solidaire”. Fruits et légumes de saison, viandes, poissons, produits laitiers… mais aussi gourmandises et pâtisseries locales, des dizaines de produits sont ainsi livrés chez vous ou dans votre magasin de proximité. Plus de 2000 artisans et producteurs sont référencés, une carte interactive permet de les localiser et de récupérer leurs coordonnées.

D’autres sites encore, comme La ruche qui dit oui ou Cagette.net, proposent également de s’approvisionner en produits locaux. Arnaud et Joannie Dutheil, sont maraîchers à Verneuil-sur-Vienne (87). Habitués du marché de la place Marceau de Limoges, ils incitent leurs clients à passer par l’application Cagette : “Les mesures sanitaires prises pour maintenir le marché Marceau vont considérablement ralentir le service. Afin de limiter le temps d’attente à notre banc, nous vous demandons, dans la mesure du possible de pré-commander vos légumes”. Les maraîchers du Jardin de Pagnac expliquent que “c’est aussi simple qu’une boutique en ligne classique, sauf que vous n’effectuez pas de paiement : il se fera au moment du retrait de vos légumes, au marché Marceau”.

Notons en outre que la Chambre d’agriculture de la Dordogne a mis en place “un numéro spécial pour aider les citoyens à être mis en relation avec les producteurs”. Il s’agit du 05.53.35.88.90.

Depuis le début du confinement, ces plateformes sont très prisées par les consommateurs, certains produits se retrouvent ainsi rapidement en rupture de stock. En Haute-Vienne, le Drive fermier a multiplié par cinq son activité et l’équipe a dû s’adapter, “afin de vous assurer un service de qualité”. Les clients peuvent commander jusqu’au mardi (et non plus mercredi) pour une réception le vendredi.

La liste de ces sites est loin d’être exhaustive, mais n’oubliez pas de bien vous renseigner avant de passer commande.

Johan Detour

Légende : Le drive fermier de la Haute-Vienne a multiplié son activité par cinq depuis le début du confinement. Crédit : Johan Detour

Laisser un commentaire